• Accueil  > 
  • Salle de presse  > 
  • Les établissements scolaires et les services de garde rouvriront progressivement et de façon non obligatoire
Imprimer cette page

 

Retour à la liste
28 avril 2020

Les établissements scolaires et les services de garde rouvriront progressivement et de façon non obligatoire

 

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, et le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, ont annoncé, en compagnie du conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Dr Richard Massé, une réouverture progressive des établissements scolaires préscolaires, primaires et des services de garde éducatifs à l’enfance à compter du 11 mai prochain, en zones froides. Cette réouverture sera soumise à un plan de réévaluation en continu. Il est à noter que le retour en classe se fera sur une base volontaire. Quant aux établissements secondaires, ils demeureront fermés et les élèves poursuivront leurs apprentissages à distance. L’encadrement pédagogique offert sera bonifié, à la fois pour les élèves du primaire et du secondaire.

 

Un retour en classe prudent, progressif et volontaire

 

Dans un premier temps, les établissements scolaires seront accessibles à l’ensemble du personnel des établissements scolaires à partir du 4 mai, pour que celui-ci puisse préparer le retour en classe.

 

À partir du 11 mai, les écoles préscolaires et primaires situées à l’extérieur du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) seront rouvertes pour tous les enfants. Les établissements situés à l’intérieur du territoire de la CMM, quant à eux, devraient pouvoir rouvrir leurs portes le 19 mai, selon les mêmes modalités.

 

Dans tous les cas, les écoles devront appliquer les mesures d’hygiène strictes et de distanciation recommandées par les autorités de santé publique. Notamment, le nombre d’élèves par local sera ramené à 15 et la distance de deux mètres devra être respectée. Les services de transport scolaire seront également touchés par de nouvelles normes qui seront appliquées dans les autobus scolaires.

 

Le retour en classe se fera sur une base volontaire. Ainsi, il sera possible, pour les parents qui le jugent plus approprié, de poursuivre la scolarisation de leurs enfants à la maison. Dans ce cas, avec le concours de tout le personnel des établissements scolaires en poste, le réseau scolaire offrira un encadrement pédagogique à distance bonifié. Les élèves qui présentent des retards ou des difficultés d’apprentissage sont toutefois fortement encouragés à effectuer un retour en classe dès que possible afin de pouvoir bénéficier d’un soutien pédagogique optimal.

 

Une réouverture des services de garde éducatifs à l’enfance graduelle et ordonnée

 

Selon la même logique, le réseau des services de garde éducatifs à l’enfance sera graduellement rouvert, d’abord à la liste des emplois prioritaires, puis selon le calendrier de réouverture des secteurs de l’économie québécoise.

 

Le gouvernement du Québec mettra donc fin aux services de garde d’urgence situés à l’extérieur du territoire de la CMM le 11 mai, puis le 19 mai pour ceux à l’intérieur de celui-ci, si la situation le permet. Les parents qui le souhaitent et qui occupent un emploi figurant sur la liste des services et activités prioritaires pourront conséquemment retourner leur enfant à leur service de garde habituel. Le niveau d’occupation des services de garde augmentera graduellement, au fur et à mesure que les différents secteurs de l’économie seront rouverts dans les différentes régions du Québec.

 

Suivant les recommandations des autorités de la santé publique, le rapport éducatrice-enfants restera à 50 % pour les premières étapes. Les enfants dont les parents ne souhaitent pas les retourner à leur service de garde conserveront leur place habituelle jusqu’à un retour aux activités normales des services de garde éducatifs à l’enfance. En fonction des ratios qui seront appelés à augmenter et pour certaines tâches, le port du masque de procédure sera demandé aux éducatrices. L’équipement nécessaire sera fourni par le ministère de la Famille, qui en coordonnera la distribution avec ses partenaires du réseau.

 

Un soutien pédagogique et professionnel à distance bonifié

 

Afin que tous les élèves puissent compléter l’apprentissage des savoirs essentiels à temps pour la fin de l’année scolaire, et ce, peu importe leur situation, le ministre Roberge a également annoncé une opération majeure de prêt de matériel numérique pour équiper rapidement tous les élèves et membres du personnel des établissements scolaires, du primaire et du secondaire, qui en auraient besoin.

 

Le Ministère a également réservé, auprès d’Apple, 15 000 iPad LTE, qui seront disponibles d’ici 7 à 10 jours pour les commissions scolaires qui souhaitent en faire l’acquisition. Certains fournisseurs, déjà sous contrat, rendront disponibles des équipements dotés d’une connexion cellulaire. Enfin, Telus fournira la connexion cellulaire gratuitement pour ces appareils jusqu’au 30 juin 2020.

 

Une entente est également survenue entre le MEES et l’Université TÉLUQ pour la création d’une formation accélérée portant sur la formation à distance à l’intention des enseignantes et enseignants qui ont besoin de parfaire leurs connaissances et leurs habiletés en la matière. Les premiers cours seront disponibles dès le 4 mai. Des formations seront également déposées sur le portail École ouverte pour que les enseignantes et enseignants puissent y accéder rapidement.

 

Pour en savoir plus

 

Source : Union des municipalités du Québec

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales