Imprimer cette page

 

Retour à la liste
21 février 2020

Nouvelle - Design raffiné pour le nouveau campus de Sainte-Marie

Par Marie Gagnon

 

 

Le nouveau campus de Sainte-Marie du Cégep Beauce-Appalaches, dont la construction s’est amorcée en septembre dernier, se distinguera de son prédécesseur par son architecture audacieuse.

 

D’une valeur de 20 millions de dollars, il procurera aux étudiants de la région un meilleur accès à la formation collégiale, sans qu’ils aient à quitter leur domicile. De plus, le campus, qui offre les programmes Sciences de la nature et Sciences humaines, ainsi que les formations techniques en éducation spécialisée et en comptabilité, s’enrichira du programme Techniques de santé animale.

 

« Cette construction est nécessaire en raison de l’augmentation de la clientèle, explique Valérie Chérétaki, conseillère en communication pour l’institution. Depuis l’ouverture du campus en novembre 2014, la clientèle a augmenté au-delà de nos prévisions. Prévu pour 150 étudiants, il en accueillait près de 300 à la rentrée 2019. Pour répondre à la demande, nous avons dû aménager des locaux temporaires dans un bâtiment de deux étages. Mais notre problème d’espace n’était pas réglé pour autant. »

 

Le futur campus sera localisé au 1150 boulevard Vachon Nord, à Sainte-Marie, sur un site de 128 000 pieds carrés (pi2). D’une superficie de 72 000 pi2, le bâtiment s’articulera en deux volumes. Le premier se reconnaitra à son architecture sobre et monolithique. C’est là que seront aménagés le gymnase double et ses vestiaires, de même que certains locaux techniques et l’aire de réception des marchandises.

 

Quant au second volume, il s’inscrira résolument dans la modernité avec sa façade en saillie et sa terrasse couverte surplombant l’entrée principale. Cette dernière sera d’ailleurs mise en évidence par un bandeau gris foncé, qui tranchera sur les panneaux d’aluminium clair qui pareront l’ensemble. Tout comme le premier volume, cette portion sera habillée de maçonnerie dans sa partie inférieure. De plus, son enveloppe comportera des murs-rideaux qui viendront illuminer les espaces intérieurs, y compris les circulations verticales aménagées côté gymnase.

 

 

S’élevant sur quatre niveaux, ce volume principal accueillera au rez-de-chaussée les casiers étudiants, certains locaux techniques et administratifs, quelques salles polyvalentes et une matériauthèque. Au premier étage seront concentrés les espaces de vie étudiante, la coopérative et la cafétéria. Le deuxième étage sera pour sa part occupé par dix salles de classe et les bureaux des enseignants. Quant au dernier étage, il logera un laboratoire multifonction. Le futur campus comprendra en outre en sous-sol un stationnement de 50 cases.

 

Le nouvel édifice ne sera pas à proprement parler un bâtiment durable, mais il mettra néanmoins en scène quelques mesures écologiques, dont un éclairage à DEL et, éventuellement, un mur végétalisé. « C’est une volonté du directeur général du Cégep et nous désirons la prendre en compte mais, à ce stade-ci, on ne sait pas encore s’il sera réalisé, la conception n’est pas terminée », mentionne Stéphane Drolet, gérant de projet pour Tri Immobilier, qui est à la fois promoteur et propriétaire du bâtiment dont le Cégep sera l’unique locataire pour les vingt prochaines années.

 

Conception ou pas, le nouveau campus a bel et bien commencé à sortir de terre. À la mi-janvier, le bétonnage du stationnement souterrain était complété et les équipes de Construction CMI s’affairaient à monter la structure d’acier. Le chantier sera complété à temps pour la prochaine rentrée.

 

Source : Portail Constructo

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales