• Accueil  > 
  • Salle de presse  > 
  • Nouvelle - Le CDRIN de Matane vise à mettre l'intelligence artificielle au service des citoyens
Imprimer cette page

 

Retour à la liste
26 novembre 2019

Nouvelle - Le CDRIN de Matane vise à mettre l'intelligence artificielle au service des citoyens

Le CDRIN, le centre collégial de transfert de technologie (CCTT) affilié au Cégep de Matane depuis 2011, dévoile aujourd’hui officiellement son nouveau positionnement et l’actualisation de son image de marque afin de répondre à ses nouvelles orientations stratégiques. Anciennement connu comme Centre de développement et de recherche en imagerie numérique, l’organisation modifiera légèrement son acronyme pour refléter sa nouvelle réalité et devenir le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique.

 

Ce changement vise à s’arrimer à la vision du plan stratégique du CDRIN qui veut amener le centre d’ici 2022 à être un phare d’excellence en intégration des données du multimédia et démocratiser l’intelligence artificielle. Depuis ses débuts, le CDRIN a contribué au développement de plusieurs technologies et solutions appliquées afin de propulser diverses PME des secteurs créatifs, culturels et touristiques au prochain niveau.

 

« Le changement d’identité que nous dévoilons aujourd’hui pour le CDRIN se veut bien plus qu’une simple modification de notre acronyme, il s’agit pour nous d’une occasion de mettre les points sur les “i” et d’affirmer clairement notre désir de mettre l’intelligence artificielle au service de tous les citoyens », affirme Isabelle Cayer, directrice générale du CDRIN. « La transformation numérique que vit le Québec depuis plusieurs années est majeure et les PME ont un besoin criant d’avoir accès à des partenaires qui peuvent les accompagner dans ce monde en changement. Nous croyons qu’avec son expertise et son réseau élargi de collaborateurs, le CDRIN est dans une position unique pour contribuer à l’essor de l’intelligence numérique en région pour le bénéfice des entreprises et des individus. »

 

Démocratiser l’accès à l’intelligence artificielle

 

L’application de l’intelligence artificielle rencontre à ce jour plusieurs défis dont entre autres deux principaux où le CDRIN pense pouvoir agir concrètement :

 

  • L’accessibilité: L’entraînement d’algorithmes en intelligence artificielle requiert énormément de données et malheureusement, peu d’organisations y ont accès ou peuvent se payer leur acquisition massive. Il y a un besoin important d’offrir une accessibilité à de la donnée mutualisée et ouverte.
  • La valorisation et le transfert des recherches en IA: Le développement extrêmement rapide du domaine d’études demeure malgré tout très académique et confiné à quelques universités ou laboratoires. Il est difficile de déterminer à ce jour des applications concrètes immédiates des algorithmes développés. En d’autres termes, comment les PME québécoises vont-elles réellement profiter des avancées de ce domaine d’études?

Pour répondre à ces défis, le CDRIN se donne comme objectifs principaux de:

 

  • Démocratiser l’accès à l’acquisition de mégadonnées multimédia de qualité;
  • Créer des données numériques spécifiques permettant l’entraînement d’algorithmes;
  • Tester les capacités et les limites de tels algorithmes dans des contextes concrets de création multimédia;
  • Accompagner des entreprises et partenaires dans cette transformation, notamment en développant les compétences numériques des entreprises.


« Nous croyons fermement que pour contribuer à la démocratisation de l’intelligence artificielle partout au Québec, nous devons continuer à collaborer avec les divers acteurs et partenaires du secteur avec qui nous travaillons déjà étroitement, notamment l’Escouade numérique composée d’une grappe de CCTT aux expertises complémentaires. Pour notre part, nous continuerons à travailler activement auprès des industries créatives, culturelles et touristiques tout en consolidant notre expertise dans les domaines des technologies éducatives, de la santé et de la performance physique », ajoute Isabelle Cayer.

 

Le CDRIN et l’intelligence numérique

 

Au courant des dernières années, le CDRIN a participé activement à la mise en place de solutions appliquées de l’intelligence artificielle dans plusieurs domaines en collaboration avec divers partenaires dont entre autres:

 

  • Le développement d’un modèle de reconnaissance automatisée ou semi-automatisée d’objets cibles de parterres de coupe de forêt boréale photographiés à partir de drone avec le Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB);
  • Avec NERGICA, le CDRIN a travaillé au développement d’une méthode de repérage d’anomalies sur les pales d’éoliennes grâce à des drones ;
  • Présentement, le CRDINtravaille sur un projet d’envergure en collaboration avec l’ISMER et l’IRHMAS, Voir la mer. Un projet qui désire mettre à profit la collecte de mégadonnées et la visualisation de ces données afin de mieux comprendre notre environnement maritime;
  • Plusieurs autres projets seront à annoncer au courant de l’année 2020.


À PROPOS DU CDRIN


Situé à Matane et en activité depuis 2011, le CDRIN offre des services de recherche et développement, d’aide technique, de formation spécialisées aux entreprises et d’accompagnement à l’innovation. Le CDRIN se positionne dans la valorisation des technologies de l’intelligence numérique au bénéfice des industries créatives et culturelles ainsi que pour celui des domaines de l’éducation et de la santé. Il entend valoriser ces technologies et ce savoir vers des secteurs clés pour le développement économique du Québec en collaboration avec des partenaires scientifiques, industriels, culturels et artistiques.

 

Source : Cégep de Matane

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales