Imprimer cette page

 

Retour à la liste
21 février 2020

Nouvelle - Le CHSLD de Granby sera inauguré en 2021

Par Marie Gagnon

 

 

Après quelques rebondissements, le futur CHSLD de Granby sera finalement prêt à accueillir ses bénéficiaires en janvier 2021.

 

On se souviendra que l’établissement devait à l’origine ouvrir ses portes en 2019. Sa mise en chantier a toutefois été retardée à la suite d’une réévaluation des besoins. En effet, le projet initial, qui consistait à transférer les 64 lits du Centre Leclerc, aménagé à même l’hôpital de Granby, et à ajouter 32 lits pour un total de 96 places, ne répondait pas aux besoins de la région.

 

L’offre d’hébergement du nouveau CHSLD a donc été portée à 176 lits, ce qui permettra d’y rapatrier 19 des 41 places du CHSLD de Waterloo. « L’objectif, c’est de libérer de l’espace à Waterloo et de donner plus de lits à l’hôpital », mentionne Marc Breton, président de la Fondation du CHSLD Horace-Boivin, l’organisme qui pilote le projet et veillera au bon fonctionnement de l’établissement pendant la durée du bail, établie à 15 ans. « Il n’accueillera que des personnes en perte d’autonomie, aucun soin palliatif n’y sera offert. »

 

Il précise que le nouveau CHSLD, dont les couts tournent autour de 55 millions de dollars, sera situé rue Déragon, sur le site de l’ancienne église Saint-Joseph, démolie en 2017. Le terrain, adjacent à l’hôpital, appartient à la Fondation depuis une quinzaine d’années. D’une superficie de 16 300 mètres carrés (m2), le futur bâtiment s’élèvera sur six étages et comprendra une portion en sous-sol. Sa conception, qui priorise une approche de type maisonnée, se composera de cinq unités de vie de 32 à 36 lits regroupant les patients en fonction de leur profil.

 

« Chaque milieu de vie occupe un étage entier et comprend trois ilots de chambres ainsi qu’une section centrale regroupant les sanitaires, les services centralisés et les activités communes, indique Caroline Chicoine, architecte chez Favreau Blais associés architectes. L’ensemble est planifié de manière à rendre l’environnement fonctionnel, mais également confortable et sécuritaire, autant pour les personnes qui y vivront que pour celles qui y travailleront. »

 

Ces aménagements comprennent notamment une salle de toilette pour chaque chambre, des salles d’activité et de loisir ainsi qu’une salle à manger sur chaque étage. Plusieurs salons pour accueillir les visiteurs sont également prévus. Les locaux plus fonctionnels seront regroupés au rez-de-chaussée. On y retrouvera notamment un local polyvalent de 400 m2, la cuisine et une salle à manger.

 

C’est également à ce niveau que seront aménagés un dépanneur, un salon de coiffure, une chapelle, de même que des bureaux administratifs et des salles de réunion. Quant au sous-sol, il accueillera des locaux techniques et de rangement, en plus d’une salle de réunion et de certains locaux de services, comme les soins de physiothérapie.

 

Le tout sera contenu dans un bâtiment entièrement bétonné composé de trois ailes formant un Y. De facture contemporaine, il se distinguera par un jeu d’éléments de maçonnerie formant des saillies et des fenêtres disposées en bandeau, et sera dynamisé par de vastes balcons dans sa portion centrale. L’ensemble se complètera de terrasses extérieures.

 

Confié à Construction Longer de Sherbrooke, le chantier s’est amorcé en avril 2019 et s’échelonnera sur 18 mois environ. Fin octobre, la coquille était fermée. « Il ne reste que la toiture du sixième à compléter d’ici l’arrivée des grands froids, indique Marc Breton. On s’attaquera à la maçonnerie au printemps prochain. »

 

Source : Portail Constructo

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales