Imprimer cette page

 

Retour à la liste
16 mars 2020

Nouvelle - Saguenay à l’ère du transport durable

Par Marie Gagnon

 

 

La Société de transport du Saguenay (STS) inaugurait le 19 février la troisième et dernière station de son corridor d’écomobilité, une nouvelle infrastructure encourageant les modes de transport alternatifs comme le bus, le vélo, la marche, l’autopartage ou, encore, les véhicules électriques.

 

Le tracé, qui s’étend sur huit kilomètres entre le boulevard Talbot et le centre-ville, a été mis en chantier en mai dernier et a nécessité des investissements de l’ordre de 12,3 millions de dollars.

 

Comme l’indique la STS, le corridor d’écomobilité relie les principaux générateurs de déplacements de l’arrondissement de Chicoutimi, à savoir la zone Talbot (Costco et Place du Royaume), la Cité du savoir et de la santé (Université du Québec à Chicoutimi [UQAC], le Cégep de Chicoutimi et CIUSSS) et le centre-ville. « Le corridor est desservi par la ligne d’autobus 175, dont la fréquence de service est de 15 minutes au maximum durant les heures de pointe », précise Claudia Bolduc, conseillère en communication à la STS.

 

Elle ajoute qu’en plus d’offrir un service à haut niveau, le nouvel axe de déplacement comporte des mesures préférentielles visant à renforcer l’attractivité du service et à accroitre la sécurité des usagers. Un stationnement incitatif a ainsi été aménagé au Costco, tandis qu’une traverse piétonne permet un accès sécuritaire au centre commercial Place du Royaume. Au cégep, un tunnel d’accès en béton, long de 64 mètres, a même été construit afin de protéger les usagers du froid et des intempéries.

 

Dans le même esprit, le tracé a été jalonné de voies refuges aux abords des abribus. Et pour limiter les croisements entre piétons et autobus à proximitié des stations Cégep et UQAC, plusieurs aménagements ont été réalisés. Par exemple, la station Cégep, qui ne comptait jusque-là qu’une seule voie réservée aux autobus, s’en est vu ajouter une deuxième.

 

Du côté de l’UQAC, la STS a fait réaménager la rue Newton, construire un carrefour giratoire et élargir une portion du boulevard de l’Université. Toujours dans l’optique d’améliorer la sécurité du service, une nouvelle rue a également été ouverte au fond du stationnement et rattachée au carrefour giratoire.

 

« Le projet vise aussi l’intermodalité, rappelle Claudia Brochu. On a donc prévu des stations de vélos en libre service à certains endroits stratégiques du corridor. L’an dernier, on en a inauguré une à l’UQAC. Cette année, on en prévoit une autre au cégep. L’UQAC sera aussi dotée d’un parc de voitures en autopartage. »

 

Enfin, trois nouvelles stations sont venues se greffer au nouveau corridor. D’abord, à Place du Royaume, où un bâtiment de 40 mètres carrés (m2) à structure d’acier, plafond de bois et parement d’aluminium et de murs-rideaux accueille les voyageurs depuis le 10 février. Conçue avec les mêmes matériaux et d’une superficie de 80 m2, la station de l’UQAC est pour sa part en service depuis le 20 janvier. De son côté, la station Cégep, inaugurée le 31 octobre, totalise 64 m2 et fait un clin d’œil à l’ancien séminaire avec une partie de revêtement en maçonnerie.

 

Enfin, le 19 février, la STS inaugurait le pavillon de l’Écomobilité, situé à l’entrée ouest de l’UQAC. Plaque tournante du réseau de bus, ce bâtiment de 432 m2 est constitué d’une structure hybride faite de bois et d’acier, et met en scène dans la portion basse de ses murs du granite de provenance régionale. Il est également coiffé d’une toiture végétalisée. Les usagers y trouveront une aire d’attente, une mezzanine et une cafétéria.

 

Source : Portail Constructo

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales