• Accueil  > 
  • Salle de presse  > 
  • Nouvelle - Une première au Québec pour résoudre le problème des nids-de-poule
Imprimer cette page

 

Retour à la liste
4 février 2020

Nouvelle - Une première au Québec pour résoudre le problème des nids-de-poule

Crédit photo : American Road Patch

On estime que le coût de réparation pourrait être réduit de 75 % avec cette nouvelle technologie utilisant une membrane qui empêche l'eau de s'infiltrer.

 

Pour tenter d’augmenter l’efficacité et diminuer le coût de réparation des nids-de-poule sur son vaste territoire, la Ville de Percé innove et misera prochainement sur une technologie novatrice.

 

Connue sous le nom de American road patch, il s’agit d’une technique brevetée par une compagnie américaine et distribuée au Canada depuis tout juste un an. Grossièrement, le tout consiste à remplir le nid-de-poule d’asphalte, la compacter, ajouter une membrane protectrice puis recompacter. La membrane empêche ainsi l’eau de s’infiltrer, elle qui s’accumule dans les espaces pour geler par temps froid et faire éclater la réparation. La question maintenant est de savoir ce que cette technologie a dans le corps et si elle résistera aux rudes hivers gaspésiens. Les premiers travaux en sol canadien effectués à Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver seraient concluants selon le distributeur. Percé sera pour sa part la première municipalité au Québec à tenter l’expérience du produit American road patch.

 

L’objectif principal de ce projet pilote est d’ailleurs ambitieux : faire décupler la durée de vie actuelle de réparation des nids-de-poule pour les faire passer de 1 an à 10 ans. Si le tout se concrétise, la municipalité pourrait économiser des sommes colossales. Le directeur général Jean-François Kacou prend l’exemple d’un pan de route avec plusieurs réparations à effectuer. En temps normal, environ 4 ou 5 employés municipaux devraient s’y affairer pendant une heure et monopoliser un camion. « Tandis que pour l’installation d’une membrane, c’est 10 ou 15 minutes et l’asphalte n’est pas obligée d’être chauffée. Je peux la mettre directement dans le nid-de-poule après l’avoir nettoyé et séché. C’est maximum 20 minutes et on sauve environ 75% des coûts [...] Ça prend deux personnes pour mettre une membrane, ou seulement une si le trou n’est pas très grand. » Dans cet exemple, un coût de réparation évalué à 200$ fondrait donc entre 50 et 70$.

 

Percé débutera les tests dès le printemps 2020. Les lieux exacts de la pose du produit, qui couvrira approximativement 250 mètres de réparations, seront annoncés ultérieurement. « Si le projet est concluant, ça va nous faire sauver énormément d’argent sur nos travaux publics parce qu’on va pouvoir répondre à beaucoup plus d’urgence sur la totalité du territoire, et ce assez rapidement », conclut Jean-François Kacou.

 

Source : Gaspésie Nouvelles

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2020 - Tous droits réservés - Notes légales