Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
Publié par AGPI
Concours « Le Pilier d’Or 2014 »

L’AGPI a eu le plaisir d’honorer quelques-uns de ses membres le 1er octobre dernier lors du souper officiel du concours « Le Pilier d’Or 2014 » pour l’excellence qu’ils ont démontrée dans la gestion de leur parc immobilier. Aussi, elle a profité de l’occasion pour souligner de façon tangible le travail d’un de ses grands bâtisseurs. Les membres du jury 2014 étaient : Messieurs Jean-François Soumis, Luc Dumas et Pierre Gastaldy. La coordination des travaux du jury était sous la responsabilité du directeur général, Monsieur Gilbert Desmarais.

 

Au terme de l'opération 2014, trois candidatures ont particulièrement retenu l'attention du jury dans la dernière étape de qualification pour l’adjudication du premier « Pilier d'Or ». Les trois finalistes de l’édition 2014 étaient :
 

CHUM dans la catégorie Mérite technique et Innovation pour son projet « Le CHUM prend soin de l’environnement » présenté par Monsieur André Lemieux
Université Bishop’s dans la catégorie Mérite technique et Innovation pour son projet : « Implantation d’un nouveau système de boucle d’énergie géothermique et élimination complète du chauffage à la vapeur » présenté par Monsieur Michel Caron
Université Laval dans la catégorie Environnement pour son projet : « Conversion d’un accélérateur de particules en salle de serveurs éconergétique : le Colosse » présenté par Monsieur Claude Desaulniers

 

LAURÉAT 2014
Monsieur Jean-François Soumis (directeur du Service des ressources matérielles et informatiques de la C.S. de Saint-Hyacinthe) et président de l’AGPI a procédé à la remise du premier prix. La candidature du lauréat avait été soumise dans la catégorie « Environnement ».
 

Décerné à l’Université Laval dans la catégorie Environnement pour son projet : « Conversion d’un accélérateur de particules en salle de serveurs éconergétique : le Colosse » présenté par Monsieur Claude Desaulniers (sur la photo de gauche à droite : Jean-François Soumis, Claude Desaulniers et Marc Fontaine)

 

Soulignons certaines caractéristiques de ce projet :
L’Université Laval, membre de Calcul Québec, avait pour mission de déployer une infrastructure de calcul haute performance à l’intérieur de son campus. Un projet dirigé localement par Monsieur Marc Parizeau, Ph.D, professeur de génie informatique et directeur scientifique par intérim de Calcul Québec, comprenait l’aménagement d’un lieu de même que l’achat du supercalculateur.

 

… une page d’histoire qui se poursuit
Une tour de béton ayant hébergé un accélérateur de particules au XXe siècle est convertie en salle de serveurs – le supercalculateur Le Colosse. Il était difficile d’envisager un meilleur avenir à ce bâtiment de 20 mètres de hauteur et 11 mètres de diamètre dont les caractéristiques limitaient le potentiel de réutilisation. Ce bâtiment original, témoin du patrimoine moderne et repère visuel, méritait d’être conservé.

 

Un bâtiment durable, c’est aussi celui qui demande peu de ressources en entretien et opération. La simplicité des systèmes électromécaniques s’inscrit dans cette logique. Le bâtiment a l’espace et la capacité de ventilation suffisants pour ajouter des serveurs; un troisième palier a été aménagé à cette fin. Le concept vertical peut être exploité dans d’autres installations que ce soit au Québec ou à l’international. Les performances sont d’ailleurs partagées avec les gestionnaires internationaux de supercalculateurs. Les résultats présentés ici le démontrent.

  • Quasi unique au monde : disposition des serveurs de manière cylindrique verticalement et l’exploitation du bâtiment comme un conduit de ventilation est un design inusité
  • PUE, indicateur de la performance énergétique, est de 1,28, alors que la moyenne de l’industrie en 2010 était de 1,91
  • Contrôle novateur : vitesse des ventilateurs est modulée pour maintenir un différentiel de pression statique fixe entre le périmètre froid et le noyau chaud
  • Réduction totale de la consommation d’énergie en comparaison d’une salle de serveurs standard est de 2 835 880 KWh/an, soit une réduction de la facture d’énergie de près de 200 000 $/an à un coût de 0,07$/kWh.

Par cette reconnaissance, l’AGPI souligne

la précellence du travail démontrée l’équipe de l’Université Laval
Pour les excellents résultats obtenus dans le cadre du projet
« Conversion d’un accélérateur de particules en salle de serveurs éconergétique – le Colosse »
L’AGPI souligne l’engagement soutenu de cette institution dans ce domaine, qui est, sans aucun doute, digne de mention.


PRIX RECONNAISSANCE
Le récipiendaire de la Catégorie Reconnaissance a été présenté par Monsieur Gilbert Desmarais.

 

La candidature retenue par les membres du conseil d’administration pour d’édition 2014 était Monsieur Michel Rose, ex-directeur des projets d’aménagements majeurs et retraité officiel du 1er juin 2013.

 

Son arrivée à l’AGPI remonte au tout début de l’année 2001. Il a toujours été un collaborateur fort impliqué et un excellent ambassadeur de l’association ce qui a grandement contribué à la croissance de cette dernière. Il a occupé un poste à la vice-présidence de l’AGPI pendant plusieurs années.

 

En 2004, il a été l’un des principaux instigateurs de la mise en place des travaux de réflexion visant le développement du guide sur la mise à niveau des systèmes électromécanique (recommissioning).

 

Son parcours professionnel est assez impressionnant :

  • Ingénieur de formation depuis 1981 
  • Il a d’abord travaillé à pétrole ESSO Canada, raffinerie de Montréal pour le groupe d’élaboration de projets.
  • Par la suite, il fait sa 2e entrée à l’École Polytechnique à titre de professionnel comme coordonnateur de projets du centre de développement technologique (CDT). En 1989, il devient chef de section, recherche contractuelle. 
  • En 1997, il accède au poste de directeur du service des immeubles et il lance le premier plan directeur immobilier de Polytechnique (PDI 2001-2005). À cette époque, il constate que Polytechnique souffre d’un manque d’espace important. 
  • Sous sa gouverne, de 1997 à 2005, l’École polytechnique a connu plusieurs projets de réaménagement qui totalisent plus de 220 millions.
  • Durant cette période il a également travaillé de façon intensive à la préparation et au dépôt de la demande d’agrandissement majeure qui a conduit à la construction des pavillons Lassonde.
  • Il sera détaché du SDI de 2003 à 2005 pour devenir le directeur du service des grands projets de construction de polytechnique. (construction des pavillons Lassonde, J-Armand-Bombardier ainsi que du laboratoire de structures)

De nombreux prix sont venus confirmer la qualité de ces pavillons :

  • Certification LEED, niveau Or, du US Green building Council. Premier bâtiment québécois toute catégorie à obtenir cette certification.
  • Prix national 2006 pour réalisation en génie attribué par le conseil canadien des ingénieurs pour la réalisation des pavillons Lassonde.
  • Prix d’excellence en 2006 en immobilier décerné par l’Institut de développement urbain du Québec.
  • Prix du pilier d’or 2004 de la catégorie Mérite technique et innovation attribué par l’AGPI. 

L’AGPI est fière de souligner le travail exemplaire de ce grand Collaborateur !
 

 

Félicitations à tous nos gagnants et finalistes du Concours « Le Pilier d’Or 2014 »!

Sur la photo de gauche à droite : Gilbert Desmarais, Michel Rose, Glaude Desaulniers et Marc Fontaine


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2022 - Tous droits réservés - Notes légales