Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
Publié par CSST
Déneiger les toits en toute sécurité!

Le déneigement d’un toit n’est pas une activité sans risques. Chute de hauteur, ensevelissement sous la neige, malaise causé par l’effort physique intense ou le froid : les travailleurs qui ne prennent pas les mesures de sécurité appropriées s’exposent à des dangers certains. La CSST rappelle qu’une bonne planification du déneigement s’impose.

 

Quand la neige s’accumule en trop grande quantité sur un toit, des travailleurs doivent l’enlever. Autrement, des structures pourraient s’écraser sur elles-mêmes. Il faut surveiller les signes de surcharge d’un toit afin d’éviter qu’il ne s’effondre : apparition de fissures sur les murs porteurs, coincement de portes, déformation du plafond ou de murs ou manifestation de craquements inhabituels.

 

Ne laissez pas la neige s’accumuler!

Si un toit en pente se vide parfois de sa neige de lui-même, ce n’est pas du tout la même chose en ce qui a trait à un toit plat. Il faut vérifier régulièrement l’épaisseur de la neige sur le toit et pelleter le plus rapidement possible après une chute abondante de neige. Selon la Régie du Bâtiment, un toit plat peut supporter 17 cm de glace, 38 cm de neige durcie ou 70 cm de neige fraîche. C’est donc dire que dès qu’il y a deux pieds de neige, il faut en enlever, en retenant qu’on peut aussi en laisser de 10 à 15 cm sans problèmes.

 

Travailler à partir du sol minimise les risques

La CSST tient à vous rappeler les consignes de sécurité concernant le déneigement des toitures, car cette activité n’est pas sans risques. Certes, le risque de chute vient immédiatement à l’esprit et il est réel, que le toit soit en pente ou plat. Il faut aussi garder à l’esprit qu’un travailleur risque de subir un malaise cardiaque en effectuant le déneigement s’il n’est pas en bonne forme physique. Déneiger est en effet une activité très intense pour le cœur. Par conséquent, on doit tenir compte de l’état de santé de tout travailleur appelé à déneiger.

 

Pour minimiser le risque de chute, mieux vaut planifier le travail à partir du sol. Il existe à cet effet des râteaux à manche télescopique d’environ cinq mètres pour déneiger les toits pentus des petites structures sans avoir à y grimper. Idéal, par exemple, pour le bungalow. Pas besoin de faire un nettoyage intégral; enlever les trois quarts de la neige suffit. On peut aussi utiliser des nacelles qui permettent d’aller en hauteur de façon plus sûre, pourvu qu’on s’attache à la nacelle. Il est possible d’en louer certains modèles que l’on tire avec l’attelage de la voiture ou du camion. Elles s’élèvent à 12 mètres et permettent de déneiger en toute sécurité les toits pentus industriels ou commerciaux, notamment à l’aide des mêmes râteaux à manche télescopique.

 

Sous un couvert de neige, les lanterneaux, les puits de lumière et les évents sont des éléments susceptibles de provoquer des chutes. La bonne méthode consiste à les marquer d’un fanion, et même à consulter un plan si on ne peut repérer ces éléments sous la neige. On peut passer à travers un puits de lumière si l’on n’y prend pas garde. Ensuite, avec une corde, on délimite une zone tampon de deux mètres tout le tour du toit, zone qui ne sera pas déneigée et où personne ne circulera. Elle évite aux déneigeurs de s’approcher trop près de la bordure du toit.

 

En hauteur, accrochez-vous!

Mais si l’on doit aussi monter sur les toits pentus parce que la neige ne glisse pas d’elle-même, un dispositif de protection individuelle devient dès lors nécessaire : un harnais relié à une corde d’assurance verticale par un cordon d’assujettissement muni d’un absorbeur d’énergie permettra au travailleur de se mouvoir librement. Il faut aussi un ancrage. Il s’agit soit d’un crochet individuel vissé à même la structure du bâtiment ou d’un câble d’acier horizontal destiné à cet usage. En l’absence de tels ancrages fiables, la CSST préconise d’utiliser l’embrasure des portes ou des fenêtres. Enfin, il faut prévoir des mesures d’urgence en cas de chute. Un travailleur qui reste longtemps au bout de sa corde peut vite souffrir d’hypothermie.

 

Attention aux fils!

La présence de fils électriques aux abords d’un toit représente aussi un autre danger important. Il faut en effet que les travailleurs ne se trouvent jamais à moins de trois mètres d’une ligne électrique, comme le stipule le règlement. Comme c’est souvent le cas, le manque de planification des travaux augmente le risque de se blesser.

 

Autres éléments à considérer

Des exercices d’échauffement sont de rigueur avant de commencer pour éviter des maux de dos. Des mouvements de flexion et d’étirement permettent aux muscles de se détendre et les préparent à la tâche. La pelle doit être légère (pas plus de 1,5 kg) et la lame, pas trop large, pour que la charge reste légère. Le manche doit être assez long pour qu’on n’ait pas besoin de se pencher en pelletant, un mouvement trop exigeant pour le dos. La poignée doit être en plastique; le métal favorisant la déperdition de chaleur par les mains. Il vaut mieux pousser la neige plutôt que de la soulever. Le pousse-neige est l’outil indiqué, puisqu’il remonte la neige sans qu’on ait à le soulever. Enfin, la neige fraîche étant plus légère, il vaut mieux pelleter le plus vite possible après la précipitation.

 

Bref, afin de déneiger un toit en toute sécurité, il est important de tenir compte des quatre éléments suivants : formation, information, planification et supervision. Il est essentiel de s’enquérir des façons de déneiger un toit en toute sécurité et de les appliquer. Pour ce faire, visitez le site Web de la CSST : Déneiger des toits

 


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2022 - Tous droits réservés - Notes légales