Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
Publié par Divers
La performance énergétique et environnementale en action

Le secteur immobilier influence les changements climatiques selon le dernier rapport annuel de Gaz à Effet de Serre du Canada, qui évalue la part du bâtiment à 12 % des émissions totales. Pour diminuer l’empreinte écologique du bâtiment, nous assistons à une multiplication des démarches volontaires, mais également issues des instances politiques, qui font la promotion de plans ambitieux de réduction des GES. Limiter les impacts environnementaux négatifs tout en maintenant la force des activités économiques est devenu un enjeu majeur pour les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles. Devant la quantité dantesque de solutions proposées, où règnent technique et marketing, faire des choix judicieux est devenu pour le moins complexe. Produits, services, normes et autres appellations en tout genre mettent en avant des spécificités dites « durables ». Le marché des solutions environnementales s’est fortement développé au cours des deux dernières décennies, tant est si bien que nous nous retrouvons aujourd’hui face à une myriade de possibilités, chacune présentant des avantages et des inconvénients. Une évidence s’impose pourtant après plusieurs années d’expérience; en effet, la réponse à un enjeu global causé par une multitude de sources plus ou moins visibles et encore moins palpables ne peut être unique et unilatérale. Celle-ci doit être le fruit de démarches collaboratives, holistiques et adaptées.

 

Une approche se distingue tout particulièrement dans le domaine du bâtiment durable, il s’agit du contrat de performance énergétique et environnementale (CP2E). Largement répandu en Europe, ce format d’engagement à la fois qualitatif et quantitatif connaît une forte progression à travers le monde, aussi bien dans le domaine institutionnel que commercial. Cet outil innovant repose sur la vision intégrée de la gestion immobilière. Son objectif principal vise l’amélioration continue de l’opération et de la maintenance des bâtiments et des installations en fonction de plusieurs indicateurs énergétiques et environnementaux sur une période de temps définie. Pour les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles, les avantages engendrés par le contrat de performance énergétique et environnementale sont incontestables. Étant engagé financièrement à la fois sur des résultats chiffrés dans le temps et sur la qualité du service délivré aux usagers, le gestionnaire d’immeuble doit tendre vers l’excellence. Dans ce contexte, le contrat de performance énergétique et environnementale (CP2E) repose sur un principe d’adaptabilité. Il peut découler autant de projets massifs d’investissements, mais également sur de l’optimisation de structures et d’installations existantes ne requérant aucun investissement important. Les exemples suivants permettent de saisir davantage la diversité des options qu’offre le CP2E.

 

Le Centre CDP Capital à Montréal (Québec)

Le Centre CDP Capital, immeuble certifié LEED EBOM or et BOMA BESt 4, situé au centre-ville de Montréal, a défini avec Cofely Services un CP2E basé sur une diminution de la consommation d’énergie annuelle de 2 %. L’équipe d’exploitation multidisciplinaire responsable du site compte du personnel d’opération, mais également des spécialistes en énergie et en environnement. Le commissionnement continu tout comme la réalisation de projets ponctuels avec investissements plus ou moins importants sont des méthodes employées afin d’atteindre des objectifs définis notamment en termes d’énergie et de qualité d’air.

 

Parc immobilier de 14 écoles en Alsace (France)

La région Alsace en France a fait le choix de signer un CP2E pour son parc immobilier de quatorze écoles. Le mandat de Cofely ayant trait à l’efficacité énergétique incluait une première phase de conception, de construction et de financement d’installations d’une valeur de 40 millions de dollars. La seconde phase consistait à exploiter les installations pour une durée de 20 ans, avec pour garantie une réduction de 35 % de la consommation énergétique et une réduction de 65 % des gaz à effet de serre. Tout au long du mandat, des ajustements et des campagnes de sensibilisation ont été mis en place, afin d’assurer l’atteinte des objectifs de performance du site au quotidien. Cette démarche responsable a non seulement permis de faire des économies monétaires sur les factures énergétiques et les coûts d’exploitation, mais également de respecter les objectifs de développement durable fixés par le gouvernement.

 

Parc immobilier de la Ville de Saint-Priest (France)

La Ville de Saint-Priest, à proximité de Lyon en France, a fait le choix d’un partenariat avec Cofely Services à travers un CP2E pour l’exploitation de son parc immobilier municipal comprenant près de 70 bâtiments, parmi lesquels on compte notamment des édifices de bureaux, une bibliothèque, mais également plusieurs écoles. Établi pour une période de huit années, le contrat de performance est fondé sur un plan d’opération et de maintenance qui identifie les axes névralgiques permettant de diminuer la consommation énergétique totale de plus de 18 %. Ce plan comporte 98 actions telles que l’installation de systèmes automatiques intelligents ou encore la mise sur pied d’un programme de sensibilisation adressé aux usagers, dont l’investissement total est inférieur à 1,1 million de dollars. Redoutablement efficace pour les édifices uniques et les parcs d’immeubles similaires, le contrat de performance énergétique développé offre également des avantages remarquables lorsqu’il est employé dans des parcs diversifiés en termes de construction, de dimension et d’âge.

 

Ces trois cas démontrent bien que l’approche intégrée du contrat de performance énergétique offre la possibilité de générer des économies et d’améliorer la performance environnementale des sites et des bâtiments. Ce type de contrat s’adapte à tous les types de bâtiment en respectant leur identité et leur lot de spécificités. Si les certifications environnementales, telles que LEED et BOMA BESt, récompensent les meilleures pratiques dans le domaine de la gestion immobilière, l’ensemble des outils que propose le contrat de performance énergétique offre l’une des voies les plus efficaces pour adopter une gestion soucieuse de l’environnement tout en réduisant les coûts d’énergie et d’opération des bâtiments.

 

Par Jonathan Salmon, LEED GA, Conseiller, Bâtiment durable chez Cofely Services  


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2021 - Tous droits réservés - Notes légales