Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
Publié par Gaz Métro
La Tour Aimia/Altoria : un bâtiment multi-usage de conception inédite

Situé à Montréal, le complexe Tour Aimia/Altoria est l’un des rares édifices LEED à combiner des condos résidentiels et des zones commerciales.


Bâtiment multi-usages contemporain mis en service en juin 2014, la tour Aimia/Altoria est composée d’une zone commerciale et de condos résidentiels, chacune comportant plusieurs étages. Élégante et largement vitrée, cette tour possède également l'efficacité énergétique d'un projet LEED. La portion commerciale de la tour a obtenu la certification LEED-NE niveau OR et la portion résidentielle s’est qualifiée pour la certification LEED NC niveau ARGENT. Le projet a remporté la troisième place du prestigieux concours international ASHRAE Technology Award 2015 dans la catégorie VI.


Un bâtiment aux nombreux défis énergétiques

Le projet consiste en une tour de 36 étages d’une surface de 48 588 m2, dont 21 368 m2 sont destinés à des espaces à bureaux répartis sur 10 étages. L’espace résidentiel est réparti sur les 25 étages restants. Un stationnement souterrain de 5 étages complète le bâtiment.

 

Dès le départ, les concepteurs mécaniques ont fait face à des défis de taille : comment obtenir une certification LEED pour chacune des zones d’un bâtiment entièrement fenêtré situé à Montréal, ville où les degrés-jours annuels de chauffage sont de l’ordre de 8 000°F?

 

Une vision d’ensemble était donc nécessaire pour allier confort des occupants et performance du complexe immobilier. Pour bien répondre à des enjeux locaux, il fallait penser globalement. Ainsi, l’approche suivante a été proposée au client.

 

Des zones énergétiquement interdépendantes

 

Dans un projet à usages mixtes résidentiel/commercial de ce type, les synergies entre un espace à bureau exothermique et un espace résidentiel ayant des besoins énergétiques 24 heures/jour ont été optimisées.

 

Pour ce faire, des pompes à chaleur hybrides réparties dans les condos et les espaces à bureaux permettent de récupérer la chaleur évacuée par ces parties de bâtiments et de la réintroduire aux endroits où les besoins sont à travers la boucle d’eau.

 

Par ailleurs, l’énergie évacuée par les toilettes, les sécheuses et les évacuations générales est récupérée pour chauffer :

  • le périmètre des bureaux;
  • la boucle d’eau thermique pour les condos;
  • le préchauffage de l’eau chaude domestique;
  • la piscine extérieure (fonctionnement de mai à octobre);
  • le stationnement.

L’énergie en surplus est emmagasinée directement dans le sol à l’aide d’un système géothermique comprenant 15 puits verticaux de 152 m chacunque. Mentionnons le défi additionnel généré par la création d’un réseau géothermique au centre-ville où l’empreinte au sol est fortement limitée.

 

Lorsque tous les besoins énergétiques sont comblés et que le sol est saturé, le surplus de chaleur est alors évacué via une tour de refroidissement extérieure. En période de chauffe, lorsque la demande surpasse l’énergie récupérée, celle-ci est comblée en premier lieu par l’énergie emmagasinée au sous-sol. Lorsque la demande excède la capacité du système géothermique (en général, lorsque la température est inférieure à -5°C), deux chaudières à condensation au gaz naturel assurent les besoins du bâtiment.

 

Enfin, la conception de la tour Aimia/Altoria se conforme aux normes ASHRAE Standards 62.1-2010 et 55.2010. L’apport d’air frais de l’immeuble est soit préchauffé par les rejets à travers un système de récupération régénératif en aluminium, soit par la boucle thermique avec sa récupération active. Son efficacité de récupération nominale est de 89 %, ce qui en fait un système très performant. De plus, la demande en air frais des garages est modulée pour maintenir un bas taux de CO.

 

Une performance de très haut niveau

Cette conception optimisée a permis d’atteindre le niveau de performance visé par le concept global opérationnel de l’immeuble (Tableau 1). C’est respectivement 42 % et 35 % d’économies d’énergie que la zone bureaux et la zone condos atteindront à maturité par rapport à un bâtiment type. D’un point de vue économique, ceci correspond respectivement à 30 % et 38 % de réduction sur la facture d’énergie.

 

Tableau 1 : Projections des performances énergétiques et économiques des deux zones de la tour

 

Sur le plan international, maints projets de bâtiments rivalisent d’imagination pour en augmenter le confort et la performance. La tour Aimia/Altoria pourrait être considérée comme une ville dans une ville, un projet innovant qui sait exploiter tous les aspects énergétiques du bâtiment et permet une liberté opérationnelle impressionnante.


Auteurs :
Marc Beauchemin, ing. CEM, Conseiller Technologie & Innovation, Gaz Métro

 

Daniel Robert ing. PA LEED
Vice-président Ventes et ingénierie, Kolostat

 


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2021 - Tous droits réservés - Notes légales