Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
** On parle de vous ** Le nouveau siège social du CJM - Un bâtiment bioclimatique

Construction du siège social du Centre Jeunesse de la Montérégie

 

En mars 2011 les responsables du CJM lançaient le compte à rebours pour le déménagement du siège social. Plus de huit ans après le début de la démarche, le nouveau siège social du CJM devenait une réalité! À la fin juin, toutes les directions concernées étaient emménagées au 575, rue Adoncour, à Longueuil, dans ce nouveau siège social.

 

Ce fut une longue gestation. De l’adoption du projet par le Conseil d’administration en 2005 jusqu’à ce moment mémorable du déménagement, que d’étapes ont été franchies. Des plans et devis préliminaires présentés au MSSS sous la gouverne de monsieur Philippe Couillard, jusqu’aux plans et devis définitifs approuvés par le ministre Yves Bolduc… en cours de route, certains n’y croyaient même plus. Le lancement des travaux en janvier 2010 aura convaincu les plus sceptiques que la « grossesse » serait menée à terme.

 

Le succès de cette démarche visant le développement durable a été supporté par une coordination exemplaire entre tous les intervenants qui ont été impliqués. Une coordination efficace a permis d’optimiser non seulement les fonctions et tâches des équipes d’architectes, d’ingénieurs, de spécialistes et des corps de métier, mais aussi l’intégration des besoins du client dans chaque étape de ce processus de gestion. Ce processus de conception intégrée a été appliqué dans un climat de coopération entre les principaux intervenants ce qui a permis de promouvoir une coordination efficace et performante autour des éléments de base qui ont été pris en compte, c'est-à-dire que le projet devait être actuel et durable, et que les lieux devaient être agréables, facile d’utilisation et d’entretien.

 

La construction du nouveau siège social intègre plusieurs principes de développement durable, notamment en ce qui a trait à la consommation responsable (efficacité énergétique) et la qualité de vie (apport en lumière naturelle). Le bâtiment compte en effet sur l’apport climatique de plusieurs puits de géothermie et d’un accumulateur qui tire profit de l’énergie passive pour préchauffer l’air en saison froide. La combinaison de ces systèmes procure à ce bâtiment un très haut rendement énergétique et améliore d’autant le confort des usagers. De plus, l’aménagement favorise l’apport en lumière naturelle dans tous les bureaux et les lieux communs principaux.

 

L’approche architecturale
Pour limiter les gains solaires en période estivale, la fenestration est composée de vitrage de haute qualité également. Pour diminuer les gains solaires et les désagréments de la façade sud, des arbres à grand déploiement ont été prévus. Les aménagements intérieurs ont été planifiés de façon à obtenir le maximum d’espace à bureaux sans cloison le long des murs extérieurs pour permettre ainsi à la lumière naturelle de pénétrer le plus loin possible à l’intérieur. Pour minimiser l’excavation dans le roc pyriteux et permettre une fenestration adéquate du niveau terrasse, le rez-de-chaussée situé en demi sous-sol a été prévu en structure de béton, permettant d’obtenir 3,2 m libres de la dalle de plancher à la dalle structurale du plancher du niveau demi-sous-sol. Les deux autres niveaux sont en acier, donc plus économique, et à 3,8 m dalle à dalle. Les façades ont une expression architecturale simple, mais efficace. La fenestration en bandeau interrompu par des décrochés, des insertions de murs rideaux, de la maçonnerie, du parement de fibrociment et des panneaux métalliques dynamisent l’ensemble des façades. Le langage architectural utilisé pour le secteur de l’entrée principale se distingue de l’ensemble du projet et fait office d’élément phare. L’aménagement d’une marquise bien définie et d’un grand hall surélevé, fait en sorte que l’entrée se démarque d’autant plus du reste du projet. L’entrée est de plein pied via une terrasse surbaissée qui est desservie par des escaliers et une rampe d’accès. Pour compléter l’aménagement du site, des talus en monticules gazonnés ont été prévus en bordure du stationnement pour agir comme écran visuel et acoustique. Cet aménagement végétalisé est agréable et a de plus permis d’éviter les frais de transport hors site des matériaux d‘excavation.

 

De grands défis en mécanique et électricité du bâtiment
Les attentes de l’équipe du Centre Jeunesse de la Montérégie étaient grandes : un environnement intérieur aux qualités exemplaires. Cet objectif a été atteint, à l’intérieur d’un budget restreint et en respect des normes environnementales.

 

Plusieurs défis associés à la conception de ce bâtiment écoénergétique ont été surmontés avec succès : 

  • l’utilisation du gaz naturel n’était pas une option, car le réseau était absent sur la rue Adoncour. Le bâtiment a donc été conçu tout à l’électricité. Malgré ce fait, la performance énergétique de celui-ci atteint 48 % de réduction par rapport au CMNÉB (Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments);
  • le traitement acoustique était important à cause de la grande confidentialité des dossiers traités par le Centre Jeunesse. Le dimensionnement des conduits de ventilation, le choix des équipements et l’installation de silencieux et de transferts acoustiques dans chacun des murs des bureaux et des salles de réunion procurent un milieu permettant d’atteindre les cibles acoustiques visées;
  • l’utilisation de la géothermie a été privilégiée pour rendre le bâtiment performant, mais une revue complète du design a été nécessaire étant donné la faible qualité géothermique du site. Son usage a donc été optimisé et un champ de 16 puits a finalement été aménagé;
  • le siège social comporte une salle informatique d’importance, assurant la gestion de dossiers centralisés. Ainsi, une génératrice et une alimentation statique sans coupure (ASSC) assurent le maintien des services. En cas de panne du système de géothermie pour le refroidissement de la salle, une unité de refroidissement à l’air peut prendre la relève;
  • le nouveau bâtiment vise la certification LEED-NC, niveau Argent du conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). Plusieurs éléments ont donc été intégrés pour le respect des critères : réduction de la pollution lumineuse, réduction de la consommation d’eau de 46 %, réfrigérants sans CFC dans les équipements de CVAC et de réfrigération, pas d’usage d’halons, etc. Une mise en service a permis de livrer un bâtiment rodé et efficace plus rapidement.
     

La conception écoénergétique… un exemple à suivre
La conception des infrastructures mécaniques et électriques devait permettre une utilisation optimale du point de vue énergétique, tout en étant simple d’opération et d’entretien pour l’équipe du Centre jeunesse.

  • Deux systèmes principaux de ventilation et de climatisation au toit permettent de ventiler et de climatiser les espaces à l’aide d’unités terminales à simple conduit à volume variable. Chacun
    Cette simplicité est rassurante pour le personnel d’exploitation, qui pourra maintenir les services et l’efficacité à leur pleine capacité durant la vie utile du bâtiment
     des espaces possède son contrôle de température pour un confort optimum. 
  • Des thermopompes installées au sous-sol permettent de combler les besoins de chauffage du périmètre en hiver, sans avoir besoin de faire fonctionner les systèmes principaux de ventilation.
  • La source de chauffage provient d’une part de l’électricité pour les systèmes principaux et, d’autre part, de la récupération de chaleur couplée avec la géothermie pour l’enveloppe du bâtiment par l’entremise des thermopompes.
  • La climatisation de la salle des serveurs, du hall d’entrée et de la salle mécanique ascenseur, réalisée à l’aide de thermopompes, permet d’assurer la récupération de la chaleur produite pour la transmettre aux thermopompes périmétriques. Le surplus de chaleur à charges partielles ou sans charge de chauffage est donc évacué vers la géothermie pour sa recharge en chaleur. La géothermie sert également en mode chauffage lorsque la climatisation est insuffisante pour chauffer le périmètre.
     

Tous ces systèmes très performants s’intègrent à merveille dans le bâtiment.

 

Au grand bonheur de l’équipe du Centre Jeunesse de la Montérégie
Ainsi, de par son enveloppe performante, l’éclairage efficace, l’utilisation de la géothermie, la récupération de chaleur, jumelés à plusieurs autres mesures d’efficacité énergétique plus courantes, le nouveau siège social du Centre Jeunesse de la Montérégie possède toutes les caractéristiques désirées par ses occupants.

 

La qualité de l’air, le confort thermique, le contrôle par les occupants, la lumière naturelle, la présence de services d’électricité et de télécommunications selon les besoins d’aujourd’hui permettent aux occupants de concentrer leur énergie à leur fonction première en leur procurant un environnement intérieur de grande qualité.

 

Ce projet se verra décerner prochainement l’accréditation LEED Argent. Contrairement à ce que l’on peut penser, la mise en application des critères de conception LEED n’a pas majoré le budget de façon significative. Outre le fait que les professionnels impliqués ont dû fournir un niveau de spécification élevé soutenu par une recherche importante des meilleurs produits et concepts à introduire dans le projet, le processus de réalisation de ce dernier s’est inscrit dans une démarche relativement correspondante à celle d’un projet standard et même, à un coût tout à fait comparable.

 

Que de fierté éprouvée par tous les acteurs devant la réalisation de ce projet !

 

Les principaux intervenants :

Institution : Centre Jeunesse Montérégie

Gestionnaire de projet : Société immobilière du Québec

Architecture : Labbé Architecte | Vincent Leclerc et Associés | Architectes en consortium

Structure et génie civil : BPR

Mécanique et électricité : Bouthillette Parizeau et Associés Inc.

 

Quelques chiffres

Coût du projet : 10 284 000 $

Caractéristique :  5 573mc | 2 étages  | 3 planchers


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2021 - Tous droits réservés - Notes légales